les 10 premières années

Les 10 premières années

Malgré L’enthousiasme des choristes, Les débuts ne sont pas toujours faciles. Le pupitre “Messieurs” n’est pas très étoffé et a aussi quelques faiblesses. “A COEUR Joie Brabant Wallon” (AO) trouve la solution et envoie toutes les semaines aux répétitions les “Trois Mousquetaires*”, soit Christian PETIT leur président, André DAUVIN et Antrazig ZARMANIAN. Ce dernier restera plusieurs années fidèle à La chorale au pupitre “ténor”. (Souvenirs de Monique Courtois une des fondatrices de “La “Rivelaine”) -* Certains choristes ont surnommé ce joli trio : l’Armée du Salut!

En 1978, Jean-Marie FLORENT vient remplacer le premier chef et opère de grands changements : il instaure le travail par voix et modifie la tenue de concert : les chemisiers blancs se colorent et les jupes noires deviennent fleuries. Il fait connaître et aimer les chants ‘Renaissance” et oriente la chorale vers d’autres genres comme “Memories”. A cette époque arrivent de jeunes voix : les enfants de certains choristes. Mais, happés par leurs études, ils quittent malheureusement assez vite la chorale.

 Dans les années quatre-vingt, le chœur a fortement progressé et il est invité à Namur, dans les studios de la RTBF, pour enregistrer, avec d’autres chorales du Brabant wallon, un “33 tours” intitulé “Brabant des C(h)œurs”: grand moment, grand souvenir, impressionnant, fatiguant et exigeant

En 1980, “La Rivelaine” doit donner un concert à La Hulpe. Catastrophe, pas de chef: il est malade ! Paul MOORS s’est présenté, envoyé au pied levé par ACJ . Malgré le côté angoissant de se trouver face à un chef inconnu à quelques minutes du concert la chorale offre une prestation mémorable. Juste un chant mal démarré qu’il fait recommencer avec un sourire très rassurant