chef Jean Chapelle

“La Rivelaine” a la chance extraordinaire de chanter sous la direction de Jean Chapelle, issu du pupitre des basses, pendant 12 années    d’affilée (de 1987 à 1999).
Grâce à son dynamisme et son enthousiasme, la chorale prend le large et il inaugure le jumelage de “La Rivelaine ” avec la “Chorale de Ouistreham”.
Avec Jean, le rythme des échanges avec des chorales jumelées s’accélère : Ouistreham en 1990, 1992, 1995 et Menden en 1995. A cela s’ajoutent des rencontres avec “Les Chanteurs Pyrénéens” de Tarbes en 1991 et 1995.
Il fait participer “La Rivelaine” aux médiévales de Braine-le Château en1992 : les habits d’époque vont comme un gant aux choristes.
Lors du 20ème anniversaire de “La Rivelaine”, Jean dirige la « Messe en ut majeur » de F.X. Schnitzer. auteur contemporain de Mozart.
Les prestations s’étendent à des mariages, chants dans les homes à la période des fêtes, bref un amour partagé de la musique.

Entre autres, le chant « Le bonheur c’est déjà pour demain »
est appris pour un concours de la Communauté française en 1993
(sur feuille rose vif dans le classeur).
Et puis, « C’est banal\ j’ai appris l’art vocal au temps où je chantais à la
chorale…
» et grâce à toi, Jean, on chanta bien pendant ces 12 années….
Lâché par son bras droit pendant l’exécution de la Messe de Schnitzer à Sart-Messire-Guillaume en octobre 1998, il doit abandonner en 1999 la direction de “La Rivelaine” et retourne chanter dans le pupitre de basses. Mais le virus de la direction le rattrape et, en 2002, il crée “La Rivel’homme “, un choeur d’hommes formé par des choristes et anciens choristes de “La Rivelaine”.