chef Jean-François jung

C’est Yves Gielis, sur le départ, qui propose à la chorale Jean-François Jung pour le remplacer.
Jean-François, musicien français, ne s’intéresse à la musique que tardivement,  l’âge de 15 ans, par le biais du piano. Fasciné par les aspects créatifs et collectifs de celle-ci, il est immédiatement attiré par l’improvisation et la composition, qu’il approfondit au Conservatoire Royal de Bruxelles et pratique au sein de
“l’Ensemble Aphélie”, spécialisé dans l’interprétation et la création contemporaine.

Son goût pour la musique vocale le conduit à la Maîtrise de la Cathédrale de Metz, où il étudie la
direction de chœur, l’harmonie et l’orgue. Il y exerce également les fonctions de formateur et de
chef de chœur adjoint.Passionné de Mozart, il met au répertoire de “La Rivelaine” les six nocturnes de ce compositeur et n’hésite pas à faire chanter des chants de Noël ou traditionnels harmonisés par ses soins, en français ou en suédois. 

En l’année 2015 a lieu son mariage avec Maria. Journée colorée et animée ce 6 juillet à laquelle le chef a invité la chorale et où tous ont pris part avec un immense plaisir. Jean-François a apporté également, lors de son dernier concert de Noël à Lillois, une fraîcheur toute particulière, avec la participation des “Enfants de la 1ère année de l’école primaire du Pré Vert” : un pur moment de grâce de l’avis de plusieurs choristes.

Ses activités professionnelles et familiales l’obligent à quitter la la direction de lachorale fin 2015, non sans avoir préparé sa succession avec la venue de Fabrice Richaud.